N° 255 mars 2002

L’Age des nouveaux matériaux

Page : 1
Rubrique : Éditorial

Age de pierre, Age du fer, Age du bronze..., les grandes périodes de l’humanité ont été marquées par l’utilisation d’un matériau dominant, maîtrisé et utilisé par l’Homme. Cette évolution, relativement lente au fil des siècles, s’accélère fortement depuis 150ans, grâce aux découvertes de la chimie et de la physique, et de leurs disciplines « filles » chimie du solide et physique du solide, ainsi qu’à travers les réflexions interdisciplinaires.

Il y a désormais une science des matériaux dont on peut dire qu’elle est poussée par les découvertes scientifiques et tirée par les applications. Aucun domaine de l’activité humaine n’échappe à cette rapide évolution : le biomédical, les transports, les biens de consommation courante, l’électronique, l’espace... La journée de l’homme moderne est ponctuée par l’utilisation de nouveaux matériaux dont les propriétés et la fiabilité évoluent avec très grande rapidité.

Bien entendu, on peut parfois s’interroger sur ce qui est réellement innovant et ce qui n’est que discours marchand, mais il est cependant indéniable que nous sommes entrés de manière irréversible dans « l’Age des nouveaux matériaux ».

Ce numéro spécial permettra au lecteur d’apprécier à la fois les aspects fondamentaux et les applications récentes. Il a été conçu dans le cadre d’une réflexion entre la Société Française de Métallurgie et de Matériaux (SF2M) et la Société Française de chimie (SFC), et réalisé en collaboration avec le CNRS par des spécialistes du monde universitaire et industriel.

Bernard Sillion
Rédacteur en chef

Couverture : © Marine Couderc (www.matheieirearoulette.com)