N° 412 novembre 2016

L’alimentation en énergie des microdispositifs implantables : vers un nouveau joker ?

Pagination : 23-31
Rubrique : Recherche et développement
Sous-rubrique : Prix de thèse DCP
Mots-clés : Électrochimie, électrocatalyse, nanoparticules, glucose, biopiles.
FR | EN

Schéma général du principe de base d’une (bio)pile à combustible.

Conçues comme une alternative aux batteries lithium-ion en raison de leur basse température de fonctionnement, du plus large choix de combustible et de leur taille qui peut facilement être miniaturisée, les biopiles enzymatiques ont émergé comme une solution alternative pour extraire l’énergie électrique des liaisons chimiques des molécules pour l’autonomie des microdispositifs implantés, en fournissant une énergie propre, écologique, renouvelable et inépuisable.

Cependant, la concrétisation de cette approche, qui serait d’une importance capitale, est confrontée à plusieurs défis. Tout en présentant un bref aperçu de l’état de l’art, cet article met en lumière les nouvelles pistes qui ont été sondées au cours de ma thèse de doctorat.

Yaovi Holade a reçu le Prix de thèse 2016 de la division de Chimie physique de la SCF.