N° 437 février 2019

L’élaboration des théories cinétiques au XXe siècle

Pagination : 39-45
Rubrique : Histoire de la chimie
Mots-clés : Histoire, cinétique, catalyse, théorie des collisions, activation, réactions en chaine.
FR | EN

Les précurseurs de la théorie de l’activation, Frederick Lindemann et Cyril Norman Hinshelwood.

L’étude expérimentale de l’évolution temporelle des systèmes chimiques au XIXe siècle a conduit à la formulation des lois de vitesse faisant intervenir la concentration des réactifs et la température ainsi qu’à l’émergence des concepts de la catalyse. Apparait également une amorce d’interprétation des phénomènes cinétiques à l’échelle moléculaire en considérant les collisions efficaces entre molécules.

Au début du XXe siècle, l’élaboration des connaissances relatives à l’atome et à la molécule permettra de concevoir diverses théories pour expliquer pourquoi certaines molécules prennent la forme active et d’autres pas, à trouver une (ou des) théorie(s) explicative(s) des phénomènes catalytiques et à modéliser le déroulement de la transformation chimique à l’échelle moléculaire.