N° 220 janvier 1999

L’évolution de la recherche

Page : 2
Rubrique : Éditorial

Durant le mois de décembre, on a beaucoup parlé de deux importants sujets : l’organisation de la recherche publique en France, d’une part, et les opérations de ragroupement dans lesquelles des sociétés françaises étaient impliquées, d’autre part.

La grande industrie chimique française devient de plus en plus internationale, c’est sans doute un cheminement normal que l’économie impose, mais l’on peut s’interroger sur l’impact que ces regroupements peuvent avoir sur la recherche nationale. Ne peut-on imaginer une contribution européenne au finacement de grands organismes, même pour la recherche de base non finalisée puisque, à terme, toute retombée aura un caractère de valorisation supranational ?

En ce qui concerne l’évolution de la recherche publique, le CNRS a organisé, sous l’égide de son directeur général et du Comité nationale, une journée de réflexion sur le thème « La recherche de demain ». Quatre groupes de travail portant sur l’évaluation de la recherche et les relations avec l’industrie et le monde socioéconomique, ont argumenté pour présenter des propositions et des réponses aux interrogations du Ministère. Nous publierons dans le numéro de février les conclusions de cette journée.

Dans ce numéro de janvier, l’article d’actualité est consacré à la pile à combustible et à son application à la traction automobile. Il est intéressant pour les chimistes de savoir que les verrous technologiques dans ce domaine sont liés à des problèmes de chimie et de matériaux : le catalyseur et la membrane polymère polyélectrolyte.

Nous ouvrons aussi le dossier de la chimie francophone avec une présentation de la Société Ouest-Africaine de Chimie.

Enfin, la Rédaction est heureuse de présenter aux lecteurs de L’Actualité Chimique ses vœux pour 1999.

Bernard Sillion,
Rédacteur en chef