N° 332 juillet 2009

La SCF : union de la science et de l’industrie ?

Pagination : 50-53
Rubrique : Histoire de la chimie
Mots-clés : Histoire, présidents Société Chimique de France, industriels.

Camille Poulenc (1864-1942), Industriel, chimiste et président de la SCF (1914-1920).

Cet article fait suite à la conférence faite à la Société Chimique de France le 18 janvier 2008, à l’occasion de la sortie de l’ouvrage Itinéraires de Chimistes.

La Société Chimique de Paris, de France, Société Française de Chimie, nouvellement redevenue Société Chimique de France, aurait-elle été ou serait-elle une société de chimie pure ? Cette question naïve pourrait engendrer une réponse immédiate et tranchée de beaucoup ; et surtout si l’on suit, au cours des âges, les efforts réitérés et quasi désespérés qui ont été faits dans le sens d’un « rapprochement », de la réparation d’une fracture existentielle, entre la chimie pure et la science appliquée, entre la science et l’industrie.

Ce serait l’illustration, au sein de notre association, de l’absence de communication entre le chercheur du laboratoire et le manufacturier, de l’ignorance de l’un par l’autre, voire de l’hostilité et de la condescendance du premier pour le second, une situation souvent évoquée, déplorée et propre à la France.