N° 315 janvier 2008

La SFC et L’Actualité Chimique vous souhaitent « Bonne année 2008 ! »

Page : 2
Rubrique : Éditorial

C’est bien volontiers que j’ai accepté l’invitation de L’Actualité Chimique à présenter mes vœux de Nouvel An à ses lecteurs par la voie de cet éditorial. Et c’est une excellente opportunité d’un premier contact convivial avec tous les membres de la Société Française de Chimie qui m’ont élu à sa présidence en novembre dernier et que je tiens ici à remercier vivement de leur confiance.

En ce début d’année, je souhaite à chacun d’entre vous une excellente année 2008, pleine de satisfactions sur le plan personnel comme dans la vie professionnelle. Puisse 2008 être également une excellente année pour nous tous chimistes : scientifiques, chercheurs, enseignants et industriels. En ce tout début de mandat, vous me pardonnerez de ne pas encore pouvoir vous donner une vision claire, ni a fortiori un schéma détaillé, de mon action future comme président de la SFC. Les membres du Bureau et moi-même, nous le ferons très prochainement dans les colonnes de L’Actualité Chimique.

Sachez toutefois que ce mandat sera placé d’une part sous le signe du développement de la SFC, ainsi que d’un élan et des changements correspondants qui s’avèreront nécessaires, mais dans la continuité et en continuant à bâtir sur tout ce qui a déjà été fait jusqu’à présent. Il sera d’autre part placé sous le signe du dialogue et du rapprochement étroit entre science, enseignement et industrie : dans notre discipline et compte tenu des challenges que nous devons tous relever, aucun de ces trois acteurs ne peut vraiment avancer sans les deux autres. Comme industriels de la chimie, nous avons besoin des chercheurs pour inventer et rendre possible le futur, comme des enseignants pour former les chimistes compétents, ambitieux et motivés de demain ! Les possibilités d’améliorations et de progrès sont immenses : « The biggest room in the world is the room for improvement ! ».

Tous ensemble, nous devons travailler aux défis que nous pose la société dans nos pays industrialisés, dans le sens d’un vrai développement durable, et démontrer ainsi que notre chimie, qui nous passionne tous tant, loin d’être la source de tous les problèmes, est – et surtout doit être toujours davantage – créatrice de solutions pour répondre à ces défis, à ceux d’aujourd’hui comme à ceux de demain et d’après-demain. L’avenir de la chimie en France est celui que nous lui donnerons. Parce qu’elle manifeste bien cette volonté de travailler ensemble, l’élection d’un industriel à la tête d’une société savante comme la SFC me semble être de bon augure, et croyez bien que je ferai tout mon possible pour répondre aux attentes qui sont les vôtres. Et dans cette idée d’une véritable culture du dialogue, n’hésitez surtout pas à faire part de vos idées ou de vos souhaits : cette société est la vôtre ! Avec à nouveau tous mes meilleurs vœux pour vous-mêmes et pour vos proches.

Chers lecteurs, le rédacteur en chef de votre revue reprend maintenant la plume pour remercier notre nouveau président d’avoir emprunté nos colonnes pour se présenter à vous, reconnaissance bien appréciée du rôle que L’Actualité Chimique joue dans notre communauté. Je vous souhaite à mon tour une excellente année 2008 et saisis cette occasion pour vous inciter à rester proches de notre revue, à ne pas vous restreindre dans vos commentaires à L’Actualité Chimique – même s’ils devaient être critiques. C’est – c’est une évidence mais répétons-la – grâce aux contacts avec les lecteurs que la revue s’enrichit.

Je souhaite vous faire part de deux innovations, dont vous verrez les manifestations dans ce premier numéro de 2008. D’abord, vous noterez la création d’une nouvelle rubrique, « Chimie des aliments et du goût », qui veut (et va y réussir) rapprocher les sciences chimiques de notre vie quotidienne, dans ce qu’elle peut avoir d’agréable. Bien sûr (qui va s’en étonner ?), nous avons demandé à notre collègue Hervé This de l’animer et nous lui sommes extrêmement reconnaissants d’avoir bien voulu accepter parce que (nous a-t-il avoué) il apprécie L’Actualité Chimique, par son contenu, mais aussi par le rayonnement dont elle bénéficie.

Deuxième innovation : vous allez trouver régulièrement dans nos numéros des
« chroniques » : certains collègues connus pour la pertinence (parfois l’impertinence) de leur réflexion vous feront part de leurs impressions sur l’actualité. Ces « chroniques » reflèteront les points de vue de leurs auteurs et la rédaction s’interdit de les censurer : même si nous ne les souhaitons pas « sulfureuses », nous sommes prêts à affronter des surprises, dont nous voyons avant tout le côté stimulant.

Tout ceci est dans l’espoir que vous continuerez tous à cultiver la lecture de L’Actualité Chimique – même si cela devait devenir un peu « addictif ». C’est là notre vœu le plus cher pour 2008, après bien sûr celui du bonheur – personnel et professionnel – de tous nos lecteurs.

Olivier Homolle, Président de la SFC
Paul Rigny, Rédacteur en chef

Couverture

L’amas d’étoiles NGC 3603 situé au bout de la voie lactée, autour duquel se trouvent des nuages de gaz et de poussières interstellaires. © NASA, ESA et Hubble Heritage (STScl/AURA)-ESA/Hubble Collaboration.