N° 347 décembre 2010

La catalyse à l’or : un outil synthétique en devenir

Pagination : 12-19
Rubrique : Recherche et développement
Sous-rubrique : Médaille de bronze du CNRS
Mots-clés : Synthèse organique, catalyse, or, complexes, alcyne, allène, alcène.
FR | EN

Activité électrophile des complexes d’or(I).

La catalyse à l’or est devenue en quelques années un domaine de recherche particulièrement actif. La raison d’un tel engouement est à mettre au compte de la réactivité singulière des espèces d’or électrophiles, de leur forte acidité de Lewis et de la possibilité de réaliser, de manière sélective et efficace, des transformations difficilement accessibles par d’autres moyens.

Cet article traite des différents aspects liés à la réactivité des complexes d’or en catalyse, en mettant l’accent sur le travail réalisé dans notre groupe de recherche. Les possibilités synthétiques, liées à la formation de liaisons carbone-hétéroatome ou carbone-carbone, après activation d’une insaturation (alcyne, allène ou alcène) par une espèce d’or électrophile, sont illustrées par des exemples issus de nos études.

Pour ses travaux, Fabien Gagosz a reçu la Médaille de bronze du CNRS en 2008.