N° 363 mai 2012

La chimie et le vivant : retour sur les MIEC-JIREC 2011

Pagination : 23-28
Sous-thème : Enseignement et formation - MIEC-JIREC 2011
Mots-clés : Enseignement, chimie, vivant, MIEC-JIREC 2011.
© J. Pezzotta/ICMMO, DR

La salle et le public lors d’une conférence.

En 2011, Année internationale de la chimie, les 27e Journées de l’innovation et de la recherche dans l’enseignement de la chimie (JIREC) et les 14e journées Multimédias et informatique dans l’enseignement de la chimie (MIEC) se sont déroulées du 24 au 27 mai à l’Université Paris-Sud sur le campus de la Faculté des sciences d’Orsay, site verdoyant classé jardin botanique. Ces journées étaient organisées par le Département de Chimie de la Faculté des sciences d’Orsay (UFR Sciences) et la division Enseignement-Formation de la Société Chimique de France (DEF-SCF). Elles ont réuni une centaine de participants de différentes nationalités, enseignants, enseignants-chercheurs, chercheurs, des lycées, universités, grandes écoles et organismes de recherche, ainsi que des représentants d’entreprises.

Pour les JIREC, le thème retenu était « La chimie et le vivant », qu’il s’agisse de chimie du vivant, de chimie pour le vivant ou encore de chimie inspirée du vivant. Ce thème, pas encore abordé au cours de ces journées, a été choisi car il est représentatif de diverses activités d’enseignement et de recherche présentes à l’UFR Sciences, mais aussi dans d’autres composantes de l’Université Paris-Sud (Faculté de pharmacie de Châtenay-Malabry, Faculté de médecine du Kremlin-Bicêtre) et dans des établissements voisins (CNRS à Gif-sur-Yvette, CEA Saclay...). L’objectif était de montrer les diverses interactions existant entre la chimie, la biologie, la médecine, mais aussi la physique, et leur intégration au niveau de l’enseignement. En effet, la chimie joue un rôle essentiel dans la mise au point, la fabrication et l’administration de médicaments, dans la compréhension de l’origine de la vie et des mécanismes biologiques. Elle s’inspire également de la nature pour créer de nouveaux systèmes et apporter des solutions novatrices à des problématiques dans le domaine de l’énergie ou de l’environnement.

Pour la partie MIEC, le thème était « Logiciels et ressources libres pour l’enseignement de la chimie » . Le logiciel libre, né dans un contexte universitaire (MIT) dans les années 80, a connu un formidable essor ces dernières années et il est devenu plus accessible aux utilisateurs non-informaticiens. Ces journées ont été l’occasion de faire le point sur les ressources disponibles pouvant être utiles à l’enseignement de la chimie, comme Wikipédia, Wims, UNISCIEL...

AC363-Berardan-annexes-encadre