N° 430-431 juin-juillet-août 2018

La chimie supramoléculaire à l’état excité

Pagination : 42-47
Sous-thème : La chimie supramoléculaire
Mots-clés : Photochimie, chimie supramoléculaire, capteurs, sondes fluorescentes, machines moléculaires.
FR | EN

Interconversion entre le rotaxane et le caténane.

Diverses applications de la photochimie supramoléculaire sont décrites dans cet article, démontrant que la préorganisation présente dans les assemblages supramoléculaires permet le contrôle de réactions photochimiques en dépit de la haute énergie et de la courte durée de vie des états excités.

Parmi les exemples décrits, la combinaison d’éléments de reconnaissance moléculaire ou ionique avec des chromophores luminescents permet entre autres la détection sélective d’espèces neutres ou ioniques. Dans ces structures organisées, des mouvements moléculaires à l’échelle nanométrique, nécessaires aux machines moléculaires, peuvent être obtenus grâce à des processus d’ionisation ou d’isomérisation photoinduits.