N° 348-349 janvier-février 2011

La chimie supramoléculaire et ses formes modernes : nouveaux matériaux et nouveaux progrès dans la marche de la chimie vers la conquête du vivant, à la lumière des travaux de Jean-Marie Lehn et de ses collaborateurs

Pagination : 32-35
Sous-rubrique : La chimie des liaisons faibles : supramoléculaire, auto-assemblage, adaptative...
Sous-thème : Nouveaux concepts en chimie
Mots-clés : Chimie supramoléculaire, reconnaissance moléculaire, auto-organisation, matériaux adaptatifs.
FR | EN

Exemple de l’auto-assemblage en grilles d’architectures métallo-supra (d’après [Lehn J.-M., Chem. Soc. Rev., 2007, 36, p. 151]).

Introduit dans les années 70, le concept de chimie supramoléculaire s’est enrichi depuis en plusieurs étapes chaque fois marquées par la création de nouveaux objets chimiques – en particulier dans le domaine des matériaux et dans celui des sciences de la vie – et par l’ouverture de nouvelles perspectives vers la conquête de la matière complexe.

Cette « success story », celle de Jean-Marie Lehn et de ses collaborateurs, est évoquée dans cet article en introduction à quelques beaux exemples expérimentaux.