N° 412 novembre 2016

La détermination de la quantité de magnésium dans l’eau de cuisson des haricots verts

Pagination : 32-35
Rubrique : Enseignement et formation
Sous-rubrique : Travaux pratiques
Mots-clés : Phaseolus vulgaris L., traitement thermique, cuisson, magnésium, chlorophylles, phéophytines, enseignement, travaux pratiques.
FR | EN

Les phénomènes observables macroscopiquement sont utiles pour l’apprentissage des sciences, mais il est bon qu’ils conduisent à des activités quantitatives. Quand on traite thermiquement, en phase aqueuse, des gousses immatures de Phaseolus vulgaris L. (haricots verts), la phéophytinisation des chlorophylles s’accompagne d’un changement de couleur visible et de la libération d’ions magnésium en solution.

Dans cette activité, le dosage des ions magnésium libérés est comparé par deux méthodes : l’absorption atomique et le dosage par le sel disodique de l’acide tétraacétique éthylène diamine (EDTA).