N° 397-398 juin-juillet 2015

La lumière sur les nanomatériaux au service de la lumière

Pagination : 95-98
Sous-thème : Énergie lumineuse
Mots-clés : Photoluminescence, nanoparticules à base de petites molécules organiques, bio-imagerie, cellules photovoltaïques, Année internationale de la lumière.
FR | EN

Exaltation de la luminescence dans des nanoparticules organiques cœur-coque préparées à partir d’un duo adapté de chromophores (jaune et rouge) complémentaires (d’après Campioli E. et al., Enforcing luminescence at organic nanointerfaces : luminescence spatial confinement and amplification in molecular-based core-shell nanoparticles, Small, 2013, 9, p. 1982).

Les nanomatériaux sont définis par des dimensions proches des longueurs d’onde de la lumière visible. De ce fait, ils interagissent spontanément avec les ondes électromagnétiques pour donner lieu à des phénomènes d’interférence, d’absorption ou d’émission qui peuvent être inhabituels en vue de leur composition chimique. À l’instar des papillons qui utilisent la nanostructuration de la surface de leurs ailes pour générer une variété de couleurs, les scientifiques commencent à maîtriser ces phénomènes et à les utiliser pour façonner la lumière à leur gré. Parmi les nombreuses applications possibles, cet article décrit celles traitant de la bio-imagerie et de la conversion de la lumière pour les dispositifs photovoltaïques.