N° 416 mars 2017

La radiolyse comme outil de vieillissement accéléré des électrolytes utilisés dans les batteries lithium-ion

Pagination : 26-31
Rubrique : Recherche et développement
Mots-clés : Batterie lithium-ion, Li-ion, électrolyte, dégradation, radiolyse, mécanismes de réaction.
FR | EN

Quelques systèmes fonctionnant avec des batteries lithium-ion.

Les électrolytes des batteries lithium-ion se dégradent au fur et à mesure de leur utilisation. Cette dégradation entraîne une baisse de la durée de vie du système ainsi que de son efficacité, voire même des problèmes de sécurité. La compréhension des mécanismes réactionnels correspondants est donc cruciale. Or les études électrochimiques sont longues et coûteuses car elles nécessitent de répéter des cycles de charge/décharge durant plusieurs semaines/mois.

Dans ce contexte, des études récentes ont montré que la radiolyse permettait d’étudier le vieillissement des électrolytes utilisés dans les batteries lithium-ion de manière accélérée (minutes/heures). Par ailleurs, la radiolyse permet d’étudier séparément chaque solvant d’un mélange complexe et de réaliser des études résolues en temps, donnant accès à des données cinétiques et au mécanisme.

Sophie Le Caër a reçu en 2016 le prix Jeune Chercheur de la division de Chimie Physique de la SCF/SFP.