N° 342-343 juin-juillet-août 2010

La spectrométrie à mobilité ionique pour détecter les stupéfiants et les explosifs

Pagination : 91-95
Sous-thème : Techniques physico-chimiques pour l'analyse criminelle
Mots-clés : Spectrométrie à mobilité ionique, détection, stupéfiants, explosifs, police scientifique, sciences forensiques.
FR | EN
© Smith Detection.

Le détecteur portable SABRE 4000 peut identifier plus de 40 explosifs, armes chimiques, produits toxiques et stupéfiants en moins de dix secondes.

Aujourd’hui, dans le cadre de la lutte contre le trafic des stupéfiants, il est nécessaire d’établir aussi vite que possible si quelqu’un est impliqué sur la base des données fiables. Le coût peu onéreux de la technologie de la spectrométrie à mobilité ionique et la rapidité de l’analyse (moins d’une minute)permettent de multiplier les prélèvements et donc les preuves contre une personne suspectée de trafic de stupéfiants.

Face aux résultats scientifiques, le suspect avoue plus rapidement son implication. De plus, la sécurité aéroportuaire nécessitant d’augmenter les moyens de contrôle et de protection des voyageurs, les appareils de spectrométrie à mobilité ionique viennent en complément dans l’inspection des bagages après le contrôle par rayons X pour la recherche d’explosifs.

AC342-343-Fuche-annexes