N° 399 août-septembre 2015

La tectonique moléculaire : des molécules à l’organisation hiérarchique de la matière complexe

Pagination : 16-24
Rubrique : Le dossier
Mots-clés : Chimie supramoléculaire, tectonique moléculaire, tecton, liaisons hydrogène, matériaux cristallins, porosité, auto-organisation, auto-assemblage.
FR | EN
© Photo Tullio Bernabei, archivio La Venta.

Cristaux géants découverts dans une grotte au Mexique.

Le passage du monde microscopique (atomes et molécules) aux architectures macroscopiques est un défi important nécessitant le développement de stratégies de construction. L’auto-assemblage moléculaire est une réponse, pour peu que l’on sache programmer au niveau des molécules.

Parmi les différentes formes de la matière solide, le monde des cristaux moléculaires est particulièrement fascinant. Il s’agit en effet de matière macroscopique périodique et ordonnée, composée d’atomes et molécules. La tectonique moléculaire, une approche à l’intersection entre chimie supramoléculaire et chimie moléculaire de l’état solide, s’intéresse à cette forme de programmation moléculaire. Elle considère les cristaux comme des réseaux moléculaires composés de tectons liés entre eux par des interactions spécifiques (reconnaissance moléculaire).

À travers quelques exemples traitant de la mise en place de propriétés singulières au niveau macroscopique par l’organisation des tectons au niveau microscopique, la portée de la tectonique moléculaire est discutée.