N° 397-398 juin-juillet 2015

La thérapie photodynamique : état de l’art et perspectives

Pagination : 46-50
Sous-thème : Vivant
Mots-clés : Thérapie photodynamique, photosensibilisateur, cancer, Année internationale de la lumière.
FR | EN
Principe de la thérapie photodynamique (PDT).

Après injection du photosensibilisateur et excitation par de la lumière de longueur d’onde appropriée, le PS, dans son état singulet excité, peut émettre de la fluorescence et permettre la détection de la tumeur.

La thérapie photodynamique (PDT) est une méthode de traitement médical faisant appel à l’action concomitante d’une molécule photoactivable – le photosensibilisateur –, de lumière de longueur d’onde appropriée, et d’oxygène présent naturellement dans le milieu biologique.

Après excitation du photosensibilisateur, un transfert d’énergie à l’oxygène permet d’engendrer la formation d’espèces réactives de l’oxygène, en particulier l’oxygène singulet particulièrement réactif, conduisant à la mort cellulaire. Cette technique se révèle être très efficace pour certains types de cancers (en particulier en dermatologie) et s’avère prometteuse dans d’autres pathologies (prostate, cerveau).

Cet article rappelle brièvement le principe de la thérapie photodynamique puis présente ses dernières avancées en termes d’applications cliniques (kératoses actiniques, prostate, cancer du cerveau, rétinoblastome) et son utilisation pour des applications antibactériennes. Enfin, les perspectives de cette technique sont évoquées, avec entre autres le développement de nouvelles vésicules ou l’utilisation de rayons X comme source d’énergie pour palier les problèmes de pénétration de la lumière dans les tissus.

Les auteurs sont membres du GdR 3049 PHOTOMED « Médicaments Photoactivables-Photochimiothérapies ».