N° 374 mai 2013

La transdisciplinarité ou l’art d’enseigner la chimie du bleu

Pagination : 30-32
Sous-thème : Enseignement et formation - JIREC 2012
Mots-clés : Bleu, pigments, transdisciplinarité, histoire de la chimie, niveaux macroscopique, microscopique et symbolique, JIREC 2012, enseignement.
FR | EN

Intérieur de la chapelle des Scrovegni décoré par Giotto vers 1305. Le bleu que l’on y trouve est dû à l’azurite, pigment obtenu par broyage d’un minerai de cuivre.

Cet article présente une nouvelle approche pédagogique de la synthèse des pigments bleus en replaçant celle-ci dans son contexte historique.

Dans l’enseignement classique de la chimie, la couleur est abordée sous l’angle de la structure des pigments. Cependant, nous pensons que l’intérêt de ces synthèses ne peut être pleinement compris sans connaître les nombreuses raisons (techniques, économiques, esthétiques...) qui furent à l’origine de leur développement.

Notre idée clé est que si les étudiants sont à même de comprendre comment s’est constitué le domaine de la chimie, ils seront en mesure de porter un regard critique sur son état actuel et d’en renouveler les méthodes dans le futur.