N° 432 septembre 2018

La valorisation de la biomasse par métathèse des oléfines : un véritable enjeu pour demain

Pagination : 18-28
Rubrique : Recherche et développement
Mots-clés : Métathèse, oléfines, ruthénium, biomasse, Fischer-Tropsch, oléochimie.
FR | EN

Exemples de molécules d’intérêt dont au moins une étape de synthèse est accessible par transformation de la biomasse via la métathèse des oléfines (en gras : liaison formée par métathèse ; en bleu : les chaines carbonées issues de la biomasse).

Produire des intermédiaires de synthèse biosourcés d’intérêt industriel à partir de matières premières renouvelables représente l’un des enjeux majeurs du XXIe siècle avec la raréfaction programmée des ressources fossiles. Dans ce contexte, la métathèse des oléfines offre des atouts non négligeables pour répondre à cette problématique sociétale en permettant de convertir efficacement des oléfines issues du monde végétal en molécules d’intérêt, tout en garantissant une empreinte carbone des plus faible.

À titre d’illustration, deux procédés de métathèse impliquant des catalyseurs à base de ruthénium innovants sont présentés dans cet article : la transformation d’oléfines alpha-terminales issues de coupes légères de Fischer-Tropsch (dont le gaz de synthèse provient de résidus forestiers) en oléfines internes de plus hauts poids moléculaires, précurseurs de plastifiants, et la transformation d’esters gras insaturés non raffinés issus d’huiles de tournesol à haute teneur en oléique (VHOSO) en diesters et hydrocarbures insaturés, précurseurs de polymères et de lubrifiants de haute technicité.