N° 371-372 février-mars 2013

Le CO2 véritable matière première pour une chimie verte des polymères

Pagination : 67-71
Sous-thème : Une chimie durable avec le CO2 ?
Mots-clés : Dioxyde de carbone, CO2, procédé, polymères, polycarbonates, polyuréthanes, chimie verte.
FR | EN

Exemple de complexe organométallique CrIII-salen utilisé pour la synthèse de carbonates à partir d’époxyde.

En raison de son faible coût et de sa faible toxicité, le dioxyde de carbone est une source de carbone dans les procédés de synthèse industriels qui fait actuellement l’objet de recherches soutenues. Cela est illustré de manière spectaculaire par les millions de tonnes de CO2 consommées chaque année dans la production industrielle de l’urée.

L’un des débouchés qui fait actuellement l’objet de nombreux travaux concerne l’utilisation du CO2 pour la synthèse de polymères, notamment les polycarbonates et les polyuréthanes. La synthèse industrielle actuelle de ces matériaux est principalement basée sur l’utilisation du phosgène, gaz hautement toxique. Parce que le CO2 fournirait une alternative au phosgène plus économique et moins toxique, des efforts considérables sont en cours pour développer des synthèses axées sur cette source de carbone.

L’objectif de cet article est de faire une présentation générale des recherches menées actuellement sur le développement de procédés de synthèse originaux pour deux principales classes de polymères susceptibles de valoriser des quantités importantes de CO2 : les polycarbonates et les polyuréthanes.