N° 427-428 mars-avril 2018

Le caoutchouc naturel d’Hevea brasiliensis : un bioélastomère aux propriétés inégalées

Pagination : 66-72
Sous-thème : Chimie et développement durable
Mots-clés : Chimie durable, caoutchouc naturel, Hevea brasiliensis, particule de caoutchouc, latex, bioélastomère.
FR | EN

A) La saignée de l’hévéa. B) Le latex est le contenu cytoplasmique des cellules laticifères se trouvant entre la partie externe de l’écorce et le cambium. C) Le latex centrifugé est constitué de trois fractions majoritaires : particules de caoutchouc, sérum cytoplasmique (ou sérum C) et lutoïdes. D) Vue schématique de la particule de caoutchouc micrométrique.

Le caoutchouc naturel est produit à partir du latex de l’hévéa (Hevea brasiliensis). Ce bioélastomère présente des propriétés remarquables encore inégalées aujourd’hui par les élastomères synthétiques. Cet article présente une vue globale de l’amont de la filière caoutchouc naturel, du latex d’hévéa au caoutchouc naturel brut, utilisé par les industriels pour la fabrication de produits finis (pneumatiques, joints, pièces antivibratoires...).

Après une première partie consacrée aux aspects de durabilité de la filière caoutchouc naturel, deux aspects biologiques de l’élaboration de la qualité du caoutchouc naturel sont présentés : la biosynthèse du polymère par la plante et la maturation post-récolte des coagulums de latex. La dernière partie concerne les aspects structuraux multi-échelles du caoutchouc naturel : de la particule micrométrique de caoutchouc dans le latex à la structure du matériau « caoutchouc naturel sec » incluant des autoassemblages (agrégats ou gels).