N° 268 août-septembre 2003

Le devenir de l’azote dans les litières forestières : étude par marquage isotopique

Pagination : 41-43
Sous-thème : Applications au monde vivant
Mots-clés : Isotopes stables, 15N, cycle azote, forêt, décomposition, minéralisation.
FR | EN

Le devenir dans l’écosystème de l’azote restitué annuellement au sol lors de la chute des feuilles a été étudié par marquage isotopique 15N de feuilles de hêtre (Fagus sylvatica) et dépôt de ces litières marquées dans différentes forêts en Europe. Grâce à ce traceur, on mesure qu’entre 1 et 3 % de l’azote contenu dans la litière est réabsorbé annuellement par l’arbre, et que ce taux est très lié à la productivité de la forêt. La biodégradation de ces litières met en jeu une colonisation fongique massive qui alimente en premier lieu la mésofaune des humus actifs. Contrairement à une opinion répandue, l’azote de la litière est libéré dans les sols de manière continue et ceci dès les premiers mois. En fonction des types de sol, les espèces herbacées forestières utilisent diversement l’azote des litières.