N° 424 décembre 2017

Le poling thermique des verres : microstructuration et multifonctionnalité

Pagination : 35-41
Rubrique : Recherche et développement
Sous-rubrique : Médaillés 2016 du CNRS
Mots-clés : Verres, études structurales, poling thermique, gradient d’indice optique, optique non linéaire, réactivité de surface.
FR | EN

Dans un verre, un traitement de polarisation électrique thermique (poling thermique) peut induire une charge d’espace au sein du matériau pouvant atteindre des valeurs de champ statique proche du gigavolt par mètre. En fonction de la composition du verre polarisé et particulièrement de sa concentration en alcalin, il est possible d’accompagner ou non l’implémentation de cette charge d’espace d’une modification locale de la structure vitreuse et donc de sa fonctionnalité physico-chimique. On peut ainsi envisager une multifonctionnalisation optique, électrique et chimique de la surface d’un verre. Ce type de traitement peut également être utilisé comme un procédé d’impression permettant une structuration de ces propriétés à l’échelle micrométrique.

Marc Dussauze a reçu la Médaille de bronze du CNRS en 2016 pour ses travaux.