N° 127 janvier-février 1986

Le prix Nobel de chimie 1985 décerné à J. Karle et H. Hauptmann pour leurs travaux en cristallographie : une nouvelle ère dans la résolution des structures cristallines

Pagination : 38-40
Rubrique : Articles généraux
Mots-clés : Jérôme Karle, Herbert Hauptmann, prix Nobel de chimie, cristallographie, structures cristallines, résolution, méthode directe.

Ce court article retrace le chemin parcouru entre la première expérience de Laue en 1914 et l’année 1985. Il a conduit à la méthode qui permet de déterminer avec aisance des structures aussi complexes que celles de peptides, de stéroïdes ou d’alcaloïdes. On peut maintenant atteindre la structure de composés qui contiennent plus d’une centaine d’atomes dans leur unité asymétrique, avec, pour seules informations, les intensités de diffraction et la formule chimique.

En 1954, Karle et Hauptmann, lauréats du prix Nobel 1985, avaient publié un mémoire original sur la méthode dite d’addition symbolique, qui sera à l’origine d’un nombre considérable de travaux.