N° 356-357 octobre-novembre 2011

Le rôle des ions métalliques dans la maladie d’Alzeimer : apport de la spectroscopie d’absorption X

Pagination : 88-90
Sous-thème : Chimie pour le vivant
Mots-clés : Ions métalliques, peptide, coordination, agrégation, spectroscopie d’absorption X, rayonnement synchrotron.
FR | EN

Capables de se lier au peptide amyloïde-β et d’en modifier les propriétés, les ions métalliques sont impliqués dans la maladie d’Alzheimer. On les retrouve en grande quantité dans les plaques séniles, une des lésions de la maladie. Alors que le peptide amyloïde-β est présent sous forme soluble dans les cerveaux de patients sains, les plaques séniles, détectées post-mortem chez les patients atteints, contiennent une grande quantité de peptides dans un état agrégé.

Les résultats présentés dans cet article montrent l’apport des spectroscopies d’absorption X (XANES et EXAFS) dans la détermination de la sphère de coordination des ions métalliques liés au peptide (en particulier les ions cuivreux et cuivrique) et dans le suivi de l’environnement du centre métallique au cours du processus toxique d’agrégation qui conduit à la formation des plaques séniles.