N° 356-357 octobre-novembre 2011

Le synchrotron pour la connaissance et la préservation du patrimoine culturel

Page : 105
Sous-thème : Patrimoine
Mots-clés : Rayonnement synchrotron, patrimoine, matériaux anciens, présentation, numéro spécial.

Le rayonnement synchrotron joue un rôle de plus en plus important dans les études scientifiques relatives aux matériaux du patrimoine culturel. Il permet d’associer différents types d’analyses dans un même dispositif expérimental pour fournir des informations décisives au sujet des transformations artificielles ou naturelles des matériaux anciens ; on peut ainsi identifier leur nature, les techniques de fabrication, l’origine des matières premières et comprendre l’altération des ingrédients.

Ces analyses aident aussi à définir des protocoles de restauration, les conditions optimales pour la préservation des œuvres et des monuments ou leur protection sur le long terme grâce à l’application de revêtements organiques formant des couches de passivation. Des approches analytiques croisées et multi-échelles sont nécessaires ici dans la mesure où ces matériaux anciens ont été élaborés à un moment donné par un artiste ou un artisan, avec des matières souvent hétérogènes et impures. Ces matériaux sont donc complexes et variables ; ils nécessitent une description précise de l’état final de la matière (celle qui est entre nos mains) pour comprendre son état originel.