N° 341 mai 2010

Les JIREC : 25 fenêtres sur la recherche et l’innovation dans l’enseignement ou l’éducation en chimie

Pagination : 19-22
Sous-thème : Enseignement et formation - MIEC-JIREC 2009
Mots-clés : Rétrospective, enseignement supérieur, éducation, chimie, conférence, MIEC-JIREC 2009.
FR | EN

Les vestiges du phare au bout du monde (1884-1902) ont été découverts en 1994 par André Bronner sur l’île des États au large du cap Horn. Sous son initiative, avec le soutien de l’Association du Phare au bout du monde, le phare a été reconstruit à l’identique par le gouvernement argentin en 1998 et fonctionne de nouveau. André Bronner en a fait construire une réplique à la pointe des Minimes à La Rochelle. Après accord de ses concepteurs, la maquette de la réplique rochelaise, réalisée par Jacques Collin pour les journées de 2007 (La Rochelle), sert d’emblème aux colloques JIREC et MIEC.

Depuis 1984, les Journées de l’innovation et de la recherche dans l’éducation ou l’enseignement en chimie (JIREC) sont organisées régulièrement par différentes équipes pédagogiques, avec le soutien de la division Enseignement-Formation de la Société Chimique de France.

Les aspects les plus significatifs des 25 journées passées sont brièvement rapportés dans cet article, tout particulièrement leurs objectifs, les spécificités de l’organisation, l’état d’esprit et les principaux thèmes abordés.