N° 408-409 juin-juillet-août 2016

Les batteries : évolution et vision

Pagination : 24-29
Sous-thème : Conversion et stockage
Mots-clés : Énergie, batteries, Li-ion, Na-ion, stockage, transition énergétique.
FR | EN

Évolution des composés lamellaires au cours des deux dernières décennies, depuis LiCoO2 en passant par les composés Li(NiMnCo)O2 NMC jusqu’aux composés Li(LiNiMnCo)O2 Li-rich NMC.

L’utilisation efficace et intensive des énergies renouvelables à faible empreinte CO2 est largement limitée par leur intermittence, faisant de leur stockage un défi sociétal majeur. Pour cette raison, les systèmes de stockage électrochimiques vont jouer un rôle prépondérant.

Bien que plus de 25 ans de développement aient permis un doublement de la densité d’énergie de la technologie des batteries Li-ion, et même si celle-ci est toujours la technologie la plus performante, force est de constater qu’elle ne pourra pas répondre à elle seule aux exigences liées au stockage des énergies renouvelables et au développement des véhicules électriques à forte autonomie.

De nouvelles technologies alliant densité d’énergie accrue et stockage durable et fiable sont donc nécessaires, menant à des recherches toujours plus intensives que cet article se propose de couvrir de façon critique.

Après un rappel des avancées importantes réalisées ces dernières années pour l’amélioration de la technologie Li-ion, une vision plus globale est donnée sur les recherches actuelles liées aux technologies en cours de développement telles que le Na-ion, le Li-S ou encore les batteries à flux circulant, ainsi que les technologies encore au stade des recherches fondamentales telles que les batteries à ions à valence multiple ou les batteries Li-O2.