N° 380 décembre 2013

Les chimistes, leurs institutions et leurs sociétés savantes entre les deux guerres. I - Les congrès de chimie industrielle dans l’entre-deux-guerres : vitrine des relations entre l’industrie, la science et la politique

Pagination : 39-44
Rubrique : Histoire de la chimie
Mots-clés : Congrès internationaux, Société de Chimie Industrielle, Jean Gérard (1890-1956), IUPAC, histoire.
FR | EN

Les congressistes devant la Maison de la Chimie en 1937.

Les congrès organisés par la Société de Chimie Industrielle (SCI) dans l’entre-deux-guerres réunissent des personnalités du monde scientifique, industriel et politique, françaises et étrangères. Le travail accompli par les sections spécialisées apparaît complémentaire de celui effectué par les commissions de l’Union internationale de chimie pure et appliquée (IUPAC).

Au cours des séances plénières ou des réceptions, ils affirment l’étroite collaboration de la science et de l’industrie, et donnent aussi à voir à un public élargi les « applications de la chimie à l’industrie » pour le progrès de la civilisation.

Les discours, les expositions spécialisées ou les visites industrielles ont pour but de mettre en valeur l’organisation scientifique du travail, la haute mécanisation ou la politique sociale des entreprises. Cette sociabilité remarquablement mise en œuvre par Jean Gérard, un des fondateurs et secrétaire général de la SCI, a été fixée dans les rapports illustrés de nombreuses photographies publiés dans et par la revue Chimie & Industrie.

Sur une vingtaine d’années, l’abondance de ces informations permet de dresser une image de l’inscription de la chimie industrielle dans la société française de l’entre-deux-guerres.