N° 337 janvier 2010

Les composés hybrides à base d’hydroxydes lamellaires magnétiques : une voie vers des matériaux multifonctionnels

Pagination : 28-35
Rubrique : Recherche et développement
Mots-clés : Hydroxydes simples lamellaires, insertion-greffage, colorants azo, phthalocyanine, base de Schiff, magnétisme.
FR | EN

Imagerie par microscopie électronique à balayage du composé OrangeIV/Co (à gauche) et OrangeIV/Cu (à droite).

De nouveaux composés hybrides organiques-inorganiques ont été élaborés par insertion-greffage de différentes molécules organiques (colorants azo) et de complexes de métaux de transition (phthalocyanines ou complexes à ligands dérivés de salen) dans des hydroxydes lamellaires de métaux de transition.

Lorsque la réaction d’échange anionique directe à partir d’hydroxy-acétate de cuivre ou de cobalt s’avère mal adaptée (à cause de la taille ou de l’hydrophobie de la molécule à insérer), il est montré que la pré-insertion d’un carboxylate ou d’un sulfonate à longue chaîne alkyle permet la fonctionnalisation par la molécule désirée, avec de très bonnes cristallinités. L’insertion-greffage de complexes de métaux de transition est prometteuse, les propriétés observées étant variées et a priori facilement modulables en fonction du cation métallique.

Les matériaux hybrides décrits dans cet article illustrent la versatilité de cette approche pour l’obtention de matériaux multifonctionnels possédant des propriétés inédites liées à la présence de deux sous-réseaux distincts.