N° 404 février 2016

Les espoirs de la chimie végétale

Pagination : 4-5
Rubrique : Chroniques
Mots-clés : Chimie végétal, biocarburants, 2e génération enzymes, industrie, production, compétitivité.

Depuis cinq ans, la voie biochimique a fait des progrès ; les enzymes et bactéries sélectionnées par génie génétique peuvent maintenant attaquer le bois, la paille, les tiges et feuilles des végétaux pour transformer la cellulose et l’hémicellulose. Ces progrès ont entrainé des investissements lourds dans plusieurs secteurs par des grands groupes de chimie et de l’agroalimentaire. Les productions ont démarré en souhaitant qu’elles ne s’essoufflent pas suite à la chute brutale du prix du pétrole en 2015.

Plusieurs équipes et groupes aux États-Unis, en Europe et en France sont en course pour atteindre le meilleur procédé industriel qui produira le bioéthanol de 2e génération.