N° 369 décembre 2012

Les milieux fluides supercritiques pour l’élaboration de matériaux nanostructurés avancés

Pagination : 17-23
Rubrique : Recherche et développement
Sous-rubrique : Médailles de bronze du CNRS
Mots-clés : Fluides supercritiques, matériaux nanostructurés, réactivité chimique, germination-croissance, microfluidique supercritique.
FR | EN

a) Nanoparticules de Cu supportées sur une bille de silice ; b) nanoparticules de Cu déposées sur une particule de Ni ; c) couche d’alumine amorphe sur une nanoparticule de Ba0,6Sr0,4TiO3.

Les matériaux nanostructurés avancés constituent un des domaines actuels de développement de la technologie « fluides supercritiques ». Dans ce contexte, l’objet de notre recherche est d’étudier l’influence des principaux paramètres opératoires du procédé de synthèse sur la transformation chimique d’un précurseur métallique (mécanisme et cinétique) et la germination-croissance, processus à l’origine du contrôle des caractéristiques des nanostructures élaborées.

Après une brève introduction sur les propriétés spécifiques des milieux fluides supercritiques, cet article présente le principe de la synthèse de matériaux dans ces milieux, ainsi que les travaux que nous avons menés en pionniers sur la réactivité chimique et la germination-croissance dans les milieux eau/alcools supercritiques. Puis sont décrits la microfluidique supercritique et l’apport de ce nouvel outil dans le domaine du développement des matériaux au travers des premiers résultats obtenus au cours des dernières années.

Cyril Aymonier a reçu la Médaille de bronze 2011 du CNRS.