N° 421 septembre 2017

Les perturbateurs endocriniens : ce que l’on sait

Pagination : 6-10
Rubrique : À propos de
Mots-clés : Perturbateurs endocriniens, mode d'action, effets, distilbène, bisphénol A, phtalates, parabènes, biocides.

Les perturbateurs endocriniens constituent un ensemble hétérogène de composés chimiques, naturels ou non, interférant avec le système endocrinien des êtres vivants. Cette « définition », qui ressemble à une tautologie, exprime, de fait, une réalité plus complexe que simple et scientifiquement démontrable ; elle est toujours l’objet de débats. Après plusieurs reports, une définition européenne devait être publiée le 30 mai 2017, mais aucun accord n’a pu être obtenu entre les pays de l’Union européenne.

Assez généralement, les perturbateurs endocriniens sont assimilés aux pesticides, ce qui est à la fois trop et trop peu. Si certains pesticides présentent effectivement de telles propriétés, ce n’est pas le cas de tous les pesticides et cette classe inclut des composés tels que le bisphénol A (BPA) [1] et les phtalates. Ces derniers sont, à juste titre, l’exemple même de perturbateurs endocriniens.

[1Voir à ce sujet : Marquet A., Jacquot Y., Faut-il avoir peur du bisphénol A ?, L’Act. Chim., 2013, 378-379, p. 11