N° 443 septembre 2019

Les radicaux au service de l’exobiologie et de la cosmochimie

Pagination : 45-49
Rubrique : Le dossier
Mots-clés : Spectroscopie RPE, carbone amorphe, radicaux, exobiologie, cosmochimie, météorites carbonées, roches sédimentaires.
FR | EN

Évolution de la matière carbonée au cours du temps qu’elle soit d’origine biologique ou abiotique, aboutissant dans les deux cas à une matière carbonée plus ou moins graphitisée.

Les roches sédimentaires siliceuses anciennes (« cherts » en anglais ou silex en français), dont l’âge peut aller jusqu’à 3 500 millions d’années, renferment des inclusions de matière organique, résidus possibles de bactéries primitives. On trouve également de la matière organique dans les météorites carbonées, vestiges de la formation du système solaire il y a environ 4 600 millions d’années.

Dans les deux cas, la matière organique se compose principalement de carbone amorphe plus ou moins graphitisé contenant des espèces radicalaires paramagnétiques. Ces radicaux peuvent servir de marqueurs de l’origine et de l’évolution de la matière carbonée au cours du temps.