N° 268 août-septembre 2003

Mélange des eaux de la nappe phréatique et de la rivière

Pagination : 48-50
Sous-thème : Applications à la Terre et à l'Univers
Mots-clés : Isotopes stables, oxygène 18, confluence, eaux.
FR | EN

Les forêts riveraines dépendent des ressources hydriques locales et doivent s’adapter rapidement aux variations de niveau d’eau et d’humidité du sol. Ceci nous a amené à utiliser l’isotope stable de l’oxygène (18O) et la conductivité pour connaître la distribution et l’origine de l’eau. Les deux sources principales d’eau sont l’eau de rivière, qui provient des précipitations en amont, et l’eau de nappe, qui reflète généralement la moyenne des pluies locales. Dans le cas de confluence de deux rivières, le système devient plus compliqué du à la présence d’une troisième source d’eau. Plusieurs cas seront présentés, d’après une étude réalisée dans le sud-ouest de la France en aval de Toulouse et à la confluence entre la Garonne et l’Ariège.