N° 427-428 mars-avril 2018

Minimiser l’impact des maladies foliaires et du bois sur le vignoble par biocontrôle

Pagination : 75-79
Sous-thème : Chimie et développement durable
Mots-clés : Chimie durable, vignoble, biocontrôle, anti-pathogènes, viniférine.
FR | EN
© eyetronic - Fotolia.com.

Les modifications réglementaires, en particulier en Europe, les demandes sociétales ainsi que la volonté d’un management moins intensif des vignobles et de certaines autres productions agricoles conduisent à rechercher des anti-pathogènes plus neutres pour l’environnement. Des études sont par exemple ainsi en cours afin de proposer des solutions pour lutter contre certaines maladies de la vigne (foliaires et du bois) à partir d’actifs issus eux-mêmes de coproduits de la vigne.