N° 247 juin 2001

Multistabilité moléculaire : implications pour les commutateurs et machines moléculaires

Pagination : 33-38
Mots-clés : Bistabilité, hystérésis, moteurs moléculaires, machines moléculaires, communateurs moléculaires, magnétisme moléculaire.
FR | EN

Cet article poursuit la présentation travaux d’Olivier Kahn et coll. de 1988 (Kahn et J.-P. Launay, Chemtronics, 1988, 3, p. 140) sur la bistabilité. Nous discutons des conditions nécessaires pour obtenir un mouvement moléculaire unidirectionnel (susceptible de fournir un travail par apport permanent d’énergie), à partir d’un système moléculaire présentant une multistabilité. Une piste intéressante est l’utilisation de systèmes de « cliquets » synchronisés en opposition de phase. La source d’énergie actionnant les cliquets doit leur imposer deux états correspondant aux deux courbes d’énergie potentielle.