N° 374 mai 2013

PCI Geofug®, un nouveau produit à base de technologie géopolymère

Pagination : 18-21
Sous-thème : Enseignement et formation - JIREC 2012
Mots-clés : Géopolymère, joints de carrelage, photocatalyse, superhydrophilie, carrelage, JIREC 2012, enseignement.
FR | EN

Photographies prises au microscope électronique à balayage d’une matrice cimentaire (à gauche), faisant apparaître une structure cristalline en épingles, et d’une matrice géopolymère (à droite) avec une structure amorphe, vitreuse.

Jusqu’à présent, chaque joint de carrelage dans les sanitaires servait de limite entre des surfaces carrelées généralement propres et souvent brillantes. Or les joints à base de ciment – les plus fréquemment utilisés – sont détériorés par l’usage permanent de détergents ménagers acides, les rendant friables et sales.

Les joints fabriqués à partir de géopolymères résistent par contre à ces détergents et peuvent être formulés de manière à les rendre superhydrophobes : sur leur surface, l’eau forme un film ininterrompu ; de l’eau en excès peut ainsi se glisser sous la saleté et l’entraîner. Si la saleté tente de pénétrer, elle est retenue par le film d’eau et le joint reste propre très longtemps. Sur les surfaces classiques, les résidus organiques peuvent adhérer et la croissance bactérienne s’en suivre. Un composé à effet photocatalytique introduit au PCI Geofug® permet la destruction des dépôts par la lumière UV, le joint restant alors propre et hygiénique.