N° 270 novembre-décembre 2003

Passage de relais

Page : 2
Rubrique : Éditorial

S’il existe un domaine pour lequel l’importance de la chimie est reconnue, même pour ses détracteurs les plus sévères, c’est bien celui des sciences médicales. Dès le début des débats sur les médicaments génériques, les médias nous parlaient des molécules actives, et si l’on entend quelques propos malveillants sur l’industrie qui les fabrique et sur les profits que cela génère, personne ne remet en cause la nécessité d’une recherche pour des molécules nouvelles et des vecteurs plus performants.

Moins connu des non-spécialistes est l’apport de la chimie au diagnostic et son rôle dans les mécanismes biologiques.

La proposition de Y.-A. Gauduel qui, rappelons-le, avait coordonné un numéro sur la femtochimie en février 2001, après l’attribution du prix Nobel à Ahmed Zewail, a immédiatement séduit le Comité de rédaction. Ce numéro réalisé dans un temps relativement court pour un ensemble de cette importance sera, je n’en doute pas, un numéro de références auquel on fera appel pendant longtemps.

Je remercie Y.-A. Gauduel, et c’est avec plaisir et une absolue confiance que je lui transmets à partir de décembre le poste de rédacteur en chef de la revue.

Bernard Sillion
Rédacteur en chef

Couverture : © Marine Couderc.