N° 319 mai 2008

Paul Hagenmuller : itinéraire de l’enfant terrible de la chimie du solide française

Pagination : I-XVI
Mots-clés : Paul Hagenmuller, histoire, chimie du solide, matériaux, sciences et société, communauté scientifique, biographie.
FR | EN

Paul Hagenmuller lors de la séance d’ouverture du congrès de Bordeaux en 1964.

L’article décrit la trajectoire professionnelle de Paul Hagenmuller, l’un des personnages les plus en vue de la chimie française de la deuxième moitié du XXe siècle. Cette biographie polémique se fixe un double objectif : suivre la carrière d’un mandarin de l’université tout en soulignant les relations entre science et société. Ce récit d’histoire des sciences montre comment un jeune professeur de province hors norme utilise le contexte des Trente Glorieuses (croissance économique, essor de la recherche publique, internationalisation de la science) et façonne son environnement proche pour s’imposer comme un élément central de sa communauté. Ce faisant, Hagenmuller contribue à l’émergence d’un nouveau champ scientifique : la chimie du solide. À mi-chemin entre fondamental et appliqué, la chimie du solide participe à la fabrication et à l’étude physico-chimique de matériaux nouveaux, répondant à des besoins industriels. Un tel personnage donne l’occasion, pour un passé récent, de souligner les conditions d’émergence d’une communauté de chercheurs, de décrire son fonctionnement, et pose la question de sa pérennité en tant que discipline scientifique.

AC319-Teissier-annexes