N° 367-368 octobre-novembre 2012

Peut-on encore faire de la métallurgie en France ?

Pagination : 6-7
Rubrique : Chroniques
© Jean-Pol GRANDMONT.

Coulée continue dans l’ancien haut fourneau, Clabecq (Belgique).

La métallurgie dans notre pays a un passé somptueux marqué aux XIXe et début du XXe siècles par des savants métallurgistes et chimistes géniaux tels que Henri Sainte-Claire-Deville (1818-1881) qui découvrit l’aluminium, Georges Urbain (1872-1938) qui sépara les terres rares, Louis Hackspill (1880-1963) sur les métaux alcalins, Paul Héroult (1863-1914) pour la production d’aluminium par électrolyse de sels fondus, Georges Chaudron (1891-1976) qui explicita les réactions d’oxydoréduction dans le haut fourneau et bien d’autres encore.

Or divers articles de presse du printemps 2012 ont médiatisé l’arrêt des hauts fourneaux du site de Florange, les inquiétudes sur la pérennité de l’aluminerie de la vallée de Saint-Jean-de-Maurienne et relancé l’idée que la métallurgie française, voire européenne, n’était plus compétitive.[...]