N° 229 novembre 1999

Procédés radiochimiques pour la conservation des biens culturels

Pagination : 141-143
Sous-thème : Patrimoine
Mots-clés : Chimie et vie quotidienne, patrimoine, procédés radiochimiques, sauvegarde, conservation, biens culturels, matériaux poreux, résines, monomères.
FR | EN

Cet article décrit les idées qui ont conduit à mettre au point les méthodes de désinfection ou de consolidation d’objets en matériaux secs ou en matériaux humides dont l’état impose des traitements nécessaires à leur sauvegarde.

C’est le rayonnement gamma, largement utilisé dans le domaine industriel et dont les propriétés sont parfaitement connues, qui a été choisi pour résoudre les problèmes posés dans le domaine culturel. Issu de la désintégration du cobalt 60, ce rayonnement ionisant est très pénétrant, traverse des objets poreux de plusieurs décimètres d’épaisseur mais, en revanche, n’est pas assez énergétique pour activer la matière. Les objets traités ne sont donc pas radioactifs.

Ces techniques de conservation sont parfaitement maîtrisées et répondent aux exigences exprimées par les archéologues, les ethnologues et les conservateurs du patrimoine.