N° 224 mai 1999

Recherche et innovation

Page : 2
Rubrique : Éditorial

Ce numéro est, pour sa partie recherche, essentiellement consacré à la chimie analytique vue sous l’angle de la chimie des solutions et de son aboutissement à des procédés industriels.

Toute l’activité chimique est, à différents niveaux et avec des méthodes très diverses impliquant ou non des réactions, sous le contrôle de l’analyse. Caractérisation des produits, développement de procédés industriels, protection de l’environnement, lutte contre la fraude, contrôle alimentaire…, et, pour cela, outil et méthodologie analytique doivent être de plus en plus fiables et performants.

Les circonstances ont fait que nous avons profité du colloque organisé en l’honneur de Bernard Trémillon pour faire le point sur le domaine de la chimie en solution, et je souhaite remercier Jacques Devynck qui a bien voulu être le rédacteur en chef de cette rubrique.

Dans le numéro d’avril, Gilbert Schorsch discutait les conditions nécessaires pour l’innovation dans un article prenant pour exemple des entreprises chimiques milanaises et les transformateurs de polymères du Val-de-Loire.

L’article consacré à Procatalyse peut aussi se lire sous l’angle de l’analyse de la genèse de l’innovation. De quoi s’agit-il ?
Un grand organisme de recherche, l’Institut Français du Pétrole, sur la base de son expertise dans le domaine du raffinage et de sa compétence scientifique en catalyse hétérogène (et ensuite homogène), s’associe avec un industriel spécialiste des supports, Péchiney, pour créer une société de catalyseurs qui, maintenant, joue dans la cour des grands. Nul doute que d’autres exemples de créations d’entreprises innovantes et fortes soient possibles en associant les compétences scientifiques et techniques d’organismes de recherche à celles complémentaires de l’industrie… s’il y a de part et d’autre la volonté de le faire.

L’histoire de la chimie nous enseigne (article de Alain Quéruel) que Vauquelin lui-même participa à un projet industriel « Manufacture de produits et réactifs chimiques », mais… sans but lucratif ! Autre temps, autres mœurs…

Bernard Sillion
Rédacteur en chef

Couverture : chambre blindée dans l’installation ATALANTE pour l’étude du traitement des combustibles nucléaires à la Direction du cycle du combustible CEA/VALRHO (Marcoule). Photo Francis Habert, DR.