N° 430-431 juin-juillet-août 2018

Reconnaissance dynamique d’acides nucléiques par des systèmes multivalents auto-assemblés

Pagination : 61-67
Sous-thème : La chimie supramoléculaire
Mots-clés : Auto-assemblage, multivalence, chimie covalente dynamique, chimie de coordination, polymère dynamique covalent, délivrance de gène, chimie supramoléculaire.
FR | EN

Principe général de la vectorisation d’acides nucléiques par un vecteur artificiel cationique au sein d’une cellule.

La délivrance de gènes requiert l’utilisation de vecteurs cationiques permettant une reconnaissance et une complexation forte, un transport efficace au travers des différentes barrières biologiques et un relargage actif de l’acide nucléique transporté. Ces systèmes ambivalents doivent donc être capables à la fois de complexer les acides nucléiques pour les transporter et de les libérer une fois délivrés dans la cellule.

Étant donné le rôle central de la multivalence dans la reconnaissance d’acides nucléiques, une approche d’auto-assemblage dynamique a été développée dans le but de pouvoir contrôler l’expression de cette multivalence et donc la complexation d’acides nucléiques. Trois stratégies ont été mises en œuvre : l’auto-assemblage de clusters peptidiques par chimie covalente dynamique, la formation de clusters métallo-organiques par chimie de coordination et la formation de polymères dynamiques covalents.