N° 408-409 juin-juillet-août 2016

Réduction du CO2 dans des matériaux à charpentes hybrides : contrôle de l’absorption de lumière et incorporation de catalyseurs moléculaires

Pagination : 64-67
Sous-thème : De la lumière à l'énergie
Mots-clés : MOF (metal-organic framework), dioxyde de carbone, catalyse hétérogène, ligands fonctionnalisés, titane, transition énergétique.
FR | EN

Structures cristallines des UiO (Zr : polyèdres bleus ; O : rouge ; C/H : gris). UiO-66 est obtenu avec le 1,4-benzènedicarboxylate (bdc) ; UiO-67, avec le 4,4’-biphényl-dicarboxylate (bpdc) ; UiO-68, avec le terphényl-dicarboxylate (tpdc).

Dans le contexte de la recherche de systèmes artificiels de réduction photocatalytique du CO2, les solides hybrides poreux constituent une classe de matériaux potentiellement intéressants en vue d’une catalyse hétérogène, sujets d’un effort de recherches en plein essor.

Cet article présente différents solides d’intérêt, en termes de capture de lumière et de propriétés catalytiques, en soulignant leur nature intrinsèque ou les stratégies de « design » qui y conduisent.