Bibliothèques d’images

Images de chimistes 2014

Images de chimistes : un concours du Club de jeunes de la section Aquitaine de la SCF, 4e édition. Le principe est de proposer une image en rapport avec la chimie, qu’elle soit belle, originale ou encore inattendue.

Le concours photos « Images de chimistes » [1] organisé par le club de jeunes de la section Aquitaine de la SCF et ouvert à tous les étudiants chimistes du campus bordelais en est à sa quatrième édition.

Cette année encore, cette initiative – suivie par les quatre membres du Bureau de ce club dynamique : Marine Cadet, Lise Edembe, Milica Sentic et Eric Schoentgen – a rencontré un large succès et le choix a été difficile pour départager les gagnants.

Focus sur le lauréat 2014 : Simon Raffy, un « chimiste-artiste »

Simon Raffy, doctorant en physico-chimie de la matière condensée, est passionné par la sculpture depuis ses 14 ans, et c’est cette passion qui l’a conduit vers la chimie après le bac « afin d’accroître [sa] connaissance en matériaux. » Il « sculpte la science », cherche à rapprocher les arts et les sciences, avec pour ambition de réaliser des œuvres où plusieurs effets physiques et/ou chimiques cohabiteraient afin d’éveiller la curiosité d’un public non scientifique qui n’aurait pas les clés pour comprendre ce qu’il voit : « Dans un monde où les technologies sont omniprésentes, je trouve cela intéressant de confronter les gens à l’inconnu de ce qu’ils manipulent. C’est une sorte de sensibilisation aux sciences par l’émerveillement. Le but est le même que la vulgarisation scientifique, mais l’approche est différente. »

Fasciné par la matière, il cherche ses différentes interprétations à travers la chimie, la physique et la sculpture et compte poursuivre cette recherche sur l’art et la science en post-doctorat. Il fourmille d’idées, comme « sculpter le gel de silice, faire des résines transparentes achromatiques (amplification de la diffraction de la lumière), faire des sortes de sabliers liquides (milli-microfluidique 3D), générer des écoulements granulaires par électrostatique et acoustique »… On peut découvrir une partie de ses réalisations sur son portfolio et son blog, comme le « Chalk nougat », formé à partir d’un bloc de polyuréthane dans lequel il a incrusté des craies de tableau (CaCO3) de différentes couleurs. La craie étant un matériau poreux, la résine a imbibé les parois extérieures pendant sa polymérisation. Il s’est alors servi d’acide chlorhydrique pour dissoudre le calcaire non protégé par la résine et a obtenu des trous aux parois colorées traversant le bloc de part en part. Tout un univers à découvrir et à suivre !

Voir aussi son interview réalisée par Knock Knock Doc, émission sur le web qui avait pour but de faire découvrir les coulisses de la formation doctorale.

[1Pour une description plus détaillée du concours et les photos de la 3e édition, voir www.lactualitechimique.org/spip.php ?article16