N° 440 mai 2019

Science ouverte

Page : 3
Rubrique : Éditorial

Le libre accès

Dans le numéro de février dernier, nous avions publié un mini dossier sur l’« open access », très lié à l’« open science » que la Commission européenne présente comme une révolution : « Cette révolution de la science ouverte repose sur de nouveaux outils numériques de collaboration scientifique, d’expérimentation et d’analyse qui permettent aux professionnels et au grand public d’accéder plus facilement au savoir scientifique, partout, à tout moment. »
Il s’ensuit un impact pour les éditeurs scientifiques : est-il positif ou négatif ? Le nombre d’articles n’a cessé de croitre entre 2004 et 2014 [1] (voir tableau dans le fichier pdf), et il en va de même pour le lectorat [2]. Donc la confiance reste intacte, mais l’écosystème de financement doit évoluer car les attentes des auteurs augmentent ‒ plus lu, plus partagé, plus cité ‒ et celles des lecteurs aussi ‒ articles accessibles partout, tout le temps. Les éditeurs s’y retrouveront à condition d’embrasser tout l’écosystème de l’open access : l’« open data », l’« open practice », l’« open collaboration » et l’« open reward and recognition ».
Nous suivrons cette évolution et partagerons avec vous les avancées et décisions politiques et financières.

Face aux menaces

Au cœur de ce numéro, une vision optimiste de la lutte contre les menaces chimiques, biologiques et radiobiologiques, plus communément appelées le terrorisme biologique et chimique et illustrées par des catastrophes humaines historiques et récentes. Un ensemble de chercheurs participant à la conférence internationale « CBRNE Research & Innovation », à Nantes du 20 au 23 mai, partage les avancées, les contre-mesures, et surtout l’arsenal des solutions…
Autre menace souvent à la une : l’absence de médicaments pour lutter contre des maladies. Il y a beaucoup à dire sur ce sujet, alors nous y consacrons une nouvelle rubrique : les fiches des substances et principes actifs récemment approuvés. Une véritable source d’optimisme que nous égrènerons tous les mois grâce à Josette Fournier, Claude Monneret et Jean-Marc Paris.

L’innovation avant tout

Ce numéro apporte aussi des témoignages qui mettent la chimie à l’honneur. Incarnés par des femmes et des hommes, jeunes chercheurs comme Sophie Tencé, émérite et disparu comme Raymond Maurel, chroniqueurs comme Pierre Avenas et Jean-Claude Bernier, militant des nomenclatures comme Claude Andrieux. Nous les remercions tous.

Enfin un dernier message : n’oubliez pas que le congrès mondial de la chimie, IUPAC 2019, aura lieu à Paris du 5 au 12 juillet prochain. Pour celles et ceux qui ne pourront pas s’y rendre, nous vous préparons un numéro spécial qui paraitra en juillet.

Vive la chimie !

Couverture

Culture en boite de Petri de Burkholderia pseudomallei façon pop art. Visuel © David Bois/IRBA.

[1White K.E., Robbins C., Khan B., Freyman C., Science and engineering publication output trends : 2014 shows rise of developing country output while developed countries dominate highly cited publications, NSF InfoBriefs, oct. 2017, www.nsf.gov/statistics/2018/nsf18300/nsf18300.pdf

[2Par exemple, le lectorat des journaux publiés par Wiley a crû en moyenne de 14 % dans le monde entre 2015 et 2016 (source Wiley).