N° 422-423 octobre-novembre 2017

Séoul 1988 : l’analyse qui renversa l’idole

Pagination : 9-14
Rubrique : À propos de
Mots-clés : GC/MS, antidopage, stéroïdes anabolisants, Ben Johnson, Séoul 1988.
FR | EN
© Photo by Professional Sport/Popperfoto/Getty Images.

Arrivée de la finale du 100 m des JO de Séoul, 24 septembre 1988.

Dans les années 1980, la chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (GC/MS) est devenue une technique banalisée dans les laboratoires d’analyse et de contrôles, grâce à de nouveaux appareils compacts et moins onéreux que leurs prédécesseurs. Les résultats de leurs analyses ont eu parfois un retentissement sociétal considérable, comme l’illustre le cas du dépistage positif au stanozolol dans l’urine du sprinteur Ben Johnson, le finaliste de l’épreuve du 100 m aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.