N° 307 avril 2007

Smart-fluids : des matériaux innovants. Synthèse électrochimique de liquides conducteurs magnétiques

Pagination : 27-31
Rubrique : Recherche et développement
Sous-rubrique : Médaille de bronze CNRS 2005
Mots-clés : Ferrofluides, nanoparticules, colloïdes, électroréduction.
FR | EN

La réduction électrochimique directe de ferrofluides à base de nanoparticules d’oxydes métalliques a été étudiée en vue d’utiliser cette technique comme outil de synthèse de nouveaux types de matériaux liquides et magnétiques. Cette étude a permis de définir, d’analyser et d’optimiser les conditions d’une telle opération dans le cas de ferrofluides de maghémite réduits sur cathode de mercure.

Le concept de nanoréacteur, qui est à la base de ce mode de synthèse – c’est-à-dire la conservation et le transfert des dimensions des entités de départ vers celles du matériau final – a été en partie validé. Les matériaux ainsi synthétisés présentent des caractéristiques et des propriétés physiques qu’on ne trouve pas réunies simultanément dans les matériaux actuels. Cette nouvelle voie de synthèse par transformation électrochimique de nanoobjets débouche sur des matériaux innovants, des smart-fluids, qui offrent d’importantes perspectives d’application.

Emmanuelle Dubois a reçu pour ses travaux la Médaille de bronze CNRS en 2005.