N° 307 avril 2007

Symétrie C3 et catalyse : application de ligands tris(oxazolines) dans des réactions énantiosélectives

Pagination : 16-20
Rubrique : Recherche et développement
Sous-rubrique : Médaille de bronze CNRS 2005
Mots-clés : Catalyse énantiosélective, chimie de coordination, oxazoline, symétrie.
FR | EN

Le complexe de symétrie C3 (Trisox)RhCl3.

Alors que la symétrie rotationnelle d’axe 2 a été intensivement étudiée avec succès en catalyse, le développement de systèmes contenant un axe de symétrie supérieur reste anecdotique. Pourtant, la symétrie C3 offre un potentiel important en catalyse énantiosélective.

C’est dans cette optique qu’a été développée une nouvelle famille de ligands de type tris(oxazoline) qui présentent une géométrie bien adaptée pour une coordination faciale sur les métaux de transition et donnent ainsi des complexes de haute symétrie. L’usage de ces systèmes en catalyse énantiosélective a donné des résultats très intéressants et souvent meilleurs que leurs homologues bidentés.

Stéphane Bellemin-Laponnaz a reçu pour ses travaux la Médaille de bronze du CNRS en 2005.