N° 301-302 octobre-novembre 2006

Tendances et défis en chimie organique du fluor

Pagination : 56-66
Sous-thème : Nouvelles voies de synthèse
Mots-clés : Fluor, acide fluorhydrique, fluorure d’hydrogène, composés organiques fluorés.
FR | EN
Exemple d’application du fluor.

Les tensioactifs à longue chaîne perfluorée, qui sont les plus efficaces pour stabiliser les mousses utilisées dans l’extinction des grands incendies (cliché aimablement fourni par Martial Pabon, DuPont de Nemours France).

La chimie organique du fluor est une science qui ne s’est réellement développée que depuis la Seconde Guerre mondiale, mais qui connaît depuis une croissance spectaculaire, en raison de ses applications biologiques (pharmacie, agrochimie) et de la découverte de nouveaux matériaux. Une recherche active, tant académique qu’industrielle, est menée depuis trente ans avec succès. De nombreux outils ont été développés mais beaucoup de défis restent à relever, comme la maîtrise de l’utilisation de F2 dans des conditions douces ou l’introduction stéréosélective d’atomes de fluor ou de groupements fluorés.